Produire soi-même ses légumes

Produire soi-même ses légumes

L’idée fait son chemin. Les médias commencent à en parler de plus en plus. L’auto-production de légume peut en effet donner un coup de main pour l’accès à de la nourriture saine et écologique. Outre la quantité faramineuse de chimique qui accompagne la production industrielle de légumes, les coûts de transport et l’impact carbone des distances parcourues, l’accessibilité n’est pas forcément au rendez-vous.

En effet le coût des légumes une fois rendus sur les tablettes d’épicerie, montrent une fâcheuse tendance à la croissance rapide. Il devient très difficile d’allier nourriture saine et bas prix. Une réponse possible est l’auto-production. Tout le monde peut faire un bout de jardin et y planter quelques légumes afin d’améliorer son ordinaire pour pas cher.

Des chercheur-es de toutes nationalités investiguent ce domaine avec une précision croissante et un intérêt certain. La littérature sur le sujet est en croissance exponentielle. Les expériences alternatives naissent sur tous les continents. Quelques références pour vous faire une idée personnelle :

  • le film « Demain » qui recense plusieurs expériences alternatives dans tous les coins du globe
  • les jardins de façade de Drummondville, une bataille de plusieurs années contre la municipalité pour remplacer la « sacro-sainte » pelouse par des légumes, une vraie farce qu’en on y pense bien.
  • les jardins de la Grelinette, une expérience de culture maraichère à taille humaine
  • le mouvement planétaire des incroyables comestibles, évidemment pour aller vers l’autonomie alimentaire locale.
  • Un article dans la Presse +

À suivre …

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>