Header Image - Les Incroyables comestibles de Québec

Category Archives

15 Articles

La fête des semences

Québec, Université Laval les 3 et 5 mars 2017.

La fête des semences et de l’agriculture urbaine fut une réussite complète. Les Incroyables Comestibles de Québec étaient présent-es.

IC à la fête des semences

Les personnes animatrices du quartier Charlesbourg et Sainte-Foy ont tenu un kiosque pendant les deux jours de la fête. De nombreuses visites bien intéressantes, beaucoup de personnes sont interpellées par le concept des Incroyables Comestibles. Il faut expliquer encore et encore pour faire avancer l’idée.

Quelques septiques nous ont fait part des difficultés devant lesquelles nous étions. Notre réponse fut unanime. Tel Pam et Mary, nous avons répondu que nous réglerons les problèmes lorsqu’ils se présenteront à nous. Nous refusons d’anticiper tout le temps, c’est le meilleur moyen pour ne pas bouger.

Notre conférence a été bien reçue par le public. Nous avons eu beaucoup de questions suite à notre présentation, des demandes de précisions sur les concepts, des demandes d’informations sur notre existence et nos projets à Québec. Nous partagions une table avec le regroupement des jardins collectifs. Une précision s’impose. Les concepts de jardin communautaire, jardin collectif et Incroyables Comestibles sont proches parents certes, mais pas identique.

Pour s’y retrouver disons que :

  • les jardins communautaires sont gérer par un groupe et chacun s’occupe de son carré de terre.
  • les jardins collectifs sont également gérer par un groupe mais les personnes impliquées travaillent ensemble ce jardin et partage entre-elles les résultats de leurs efforts.
  • les Incroyables Comestibles sont des jardins de propagande, pour reprendre l’expression des créatrices de l’idée. Les produits du jardinage sont offerts à tous vents. Chacun-e peut se servir, les légumes sont en mode partage ouvert.

Ce  ne sont pas des concepts concurrents mais bien complémentaires. Dans tous les cas, on parle de nourriture saine cultivée par des personnes ayant directement les mains dans la terre.

Avant de terminer, je ne pourrais passer sous silence la prestation de Martine qui fut fabuleuse. Elle expliqua avec force émotion son expérience du petit panier bleu dans Charlesbourg, le public fut séduit sur le champ.

La permaculture c’est rentable

La permaculture c’est rentable
La ferme du Bec-Hellouin (France)

Au terme d’une grande étude, l’Institut national de recherche agronomique valide la rentabilité de la permaculture. Un grand pas en avant.

Toute les idées nouvelles vivent le même trajet, elles sont d’abord ridiculisées, puis repoussées parce que considérées dangereuses, puis finissent par être acceptées quand même. La permaculture n’échappe pas à cette résistance. Bien que le principe ne date pas d’hier, il a encore du mal à s’implanter dans les esprits chagrins. Voilà que la très sérieuse Institut national de recherche agronomique ajoute son grain de sel et déclare que oui, la permaculture ce peut être rentable.

Cette idée permet de remettre en perspective l’agriculture telle que nous la connaissons aujourd’hui. Le modèle industriel accompagné de ses avatars, machinerie lourde, dépendance aux énergies fossiles, main mise des grands groupes industriels, etc…ne fonctionne plus. La terre meurt sous le joug des mosantos de ce monde, les agriculteur-es meurent sous la pression de l’avidité des banques.

Une alternative existe maintenant et se développe partout sur la planète. La permaculture. Voyez le reportage ci-dessous pour vous en convaincre. 1000 mètres carrés suffisent pour payer un salaire annuel. L’idée mérite qu’on la développe, non!


source : Sain et naturel

Activité bacs et bottines

Activité bacs et bottines

Les Incroyables comestibles de Charlesbourg ont organisé une activité le 15 octobre 2016 : Activité bacs et bottines 15 octobre 2016….

Le contenu de l’activité :

Cette rencontre avait plusieurs objectifs. Soyons ambitieux et ambitieuses.

  • Bricoler le bois pour fabriquer des bacs de jardinage simple et à la portée de toutes et tous. Un minimum d’outil, du bois de récupération pour faire tendre le prix de fabrication vers zéro, de l’huile de coude, mais surtout du travail d’équipe. Réunir des personnes pour fabriquer des bacs de jardinage et faire des pots de gelée à partir d’une cueillette locale.
  • Faire une cueillette  de pommettes dans le quartier. Beaucoup de jardin du coin on des arbres fruitiers peu ou pas exploités. Alors utilisons l’abondance naturelle pour transformer et stocker de la nourriture bio pour l’hiver. La gelée de pommettes est simple à faire pour un coup très modique. Et voilà les étagères remplies pour l’hiver. Il ne reste plus qu’à se sucrer le bec!

Le déroulement de l’activité :

  • À 13h40, aucune personne ne s’était pointée. J’imaginais faire mes pots de gelée toute seule et Yves clouer son bac comme un seul homme…Mais…
  • 13h45… Les gens ont commencé à arriver. Le miracle de la solidarité s’est encore produit en toute simplicité…8 adultes et deux enfants….Une après-midi remplie de rires, de cris d’enfants et d’adultes heureux.
  • À refaire, très certainement…

Symphonie des bacs

Annie, David et Yves ont mis leur créativité, quelques planches et clous en commun et ont réalisé deux bacs.

Vous savez tenir un marteau, planter un clou, visser une planche, alors vous pourrez vous aussi fabriquer votre ou vos bacs de jardinage pour le printemps prochain.

Toutes et tous au bricolage. Demandez de l’aide, on peut vous donner un coup de main.

equipecuisine

Et une cuisine collective à la suite de nos bottines…

À partir de pommettes recueillies, de légumes partagés, nous avons réalisé une délicieuse sauce aux tomates avec la recette de Marie-Paule, 16 pots de gelée de pommettes (incroyables !), un gâteau, des croûtons au pesto.

equipecuisine02

Quelques connaissances, du temps en commun, de la joie et de la bonne humeur, il n’en faut pas plus pour faire de la cuisine ensemble.

Le résultat est impressionnant et surtout très encourageant pour la prochaine saison.

Vous avez manqué l’activité, pas de problème, d’autres suivront d’ici la prochaine saison de maraîchage. Inscrivez-vous sur le site pour être tenu-e au courant.

Les Incroyables Comestibles de l’Angleterre à Charlesbourg : quand jardinage rime avec partage !

LES INCROYABLES COMESTIBLES ARRIVENT À CHARLESBOURG !

Vous avez à cœur l’environnement et le souci de justice sociale ? Je vous invite à venir prendre connaissance de l’expérience vécue en Angleterre et comment nous pourrions faire rayonner cela à Charlesbourg.

Partage qui crée des liens et qui nous fait retrouver la joie de donner et de recevoir gratuitement pour que tous et toutes aient accès à la nourriture, à des légumes bio.

Et vous ? Pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

INVITATION À PARTAGER

Quand jardinage rime avec partage….

Thème :

Mercredi 30 novembre à 20h au sous-sol de l’église Saint-Pierre-aux-Liens, 4205 B rue des Roses, salle L’Escale (G1G 1N9)

Amenez s.v.p. un légume à partager

Pour information : Martine Sanfaçon   418-628-7636

La fin des labours

La fin des labours
Une grelinette

La reconnaissance de l’effet bénéfique du « non labour » sur l’état de santé des sols cultivés fait son chemin. Les études scientifiques qui se développent sur le sujet se recentrent de plus en plus vers le « non labour » des terres pour développer et conserver un sol sain et productif.

Retourner les sols diminue le niveau de vie de la terre en mélangeant les couches aérobies et anaérobie. Le sol s’équilibre en couches successives, chacune assurant un rôle particulier. La charrue traditionnelle perturbe cet équilibre. Les nouvelles techniques telle la grelinette permettent de conserver la vie et l’équilibre des sols. Que les vers de terre restent à leur place et les cultures seront bien gardées!

Pour en savoir plus lire l’article en cliquant ici.

 

Bonne lecture!

Un village de Dordogne renait grâce au bio

Un village de Dordogne renait grâce au bio
un village transformé par le bio

Un autre village qui meurt. Les jeunes vont en ville pour trouver du travail, les vieux restent au village et meurt avec lui. La routine pour bien des petites communautés partout sur la planète.

Pourtant, le maire n’a pas abdiqué. Avec du travail et des idées, on peut déplacer des montagnes. Lisez l’épopée de ce petit village de Dordogne en France qui après huit ans d’effort revient à la vie. La recette utilisé : transformer l’environnement vers le bio pour recréer la vie. Ça marche.

Pour lire l’article complet, cliquez ici

Partageons les bons coups, c’est pas ça qui manque!

Bonne lecture!

La symphonie des bacs

La symphonie des bacs

Les Incroyables comestibles de Charlesbourg annonce une activité d’automne. La symphonie des bacs!

Un atelier sur la construction de bac de jardinage est ouvert à toutes et tous. Venez chercher de l’information sur les différentes façons de faire pour vous procurer un bac de jardinage pour le printemps prochain. Toutes les informations sur la rencontre se trouvent dans l’image suivante. Bonne journée à tout le monde.

capture-decran-2016-10-10-a-07-57-36

Sortir de la misère pour l’abondance

Sortir de la misère pour l’abondance

Un autre bel exemple de réussite grâce à l’agriculture partagée. Un village du Maroc qui vivait dans la misère décide de ce prendre en main et mise sur la permaculture.

Il a suffit de trois ans pour que les bienfaits de ce choix transforme complètement le village. Il est devenu un modèle pour ses voisins. L’économie locale permet maintenant de faire vivre normalement toutes les familles du village. Seulement trois ans pour atteindre l’autosuffisance alimentaire, cela fait rêver.

Lisez l’article complet en cliquant ici.

Bonne lecture!

Quelques nouvelles de la planète

Quelques nouvelles de la planète
Piment en octobre à Québec

Les Incroyables Comestibles bougent et font bouger le monde. Partout sur la planète de nouveaux groupes IC se créent tous les jours. Bien qu’étant un mouvement citoyen à l’origine, l’idée d’impliquer les pouvoirs publics a toujours été présente depuis l’origine à Tormorden en 2008.

Voilà que la mairie de Paris (France) décide d’entrer dans la danse et permet à ses citoyen-nes de cultiver sur les espaces publics. Une heureuse initiative qui ne peut qu’aider à la cause.

Pour lire l’article complet : cliquez ici

Le poids des bonnes idées est incroyable. Le film « Demain » que vous devez voir si ce n’est déjà fait, donne des idées à des personnes citoyennes. Un bel exemple de pollinisation à la mode Todmorden.

Pour lire l’article complet : cliquez ici

 

Bonne lecture et soignez votre jardin, la saison n’est pas terminée, même au Québec!

Produire soi-même ses légumes

Produire soi-même ses légumes

L’idée fait son chemin. Les médias commencent à en parler de plus en plus. L’auto-production de légume peut en effet donner un coup de main pour l’accès à de la nourriture saine et écologique. Outre la quantité faramineuse de chimique qui accompagne la production industrielle de légumes, les coûts de transport et l’impact carbone des distances parcourues, l’accessibilité n’est pas forcément au rendez-vous.

En effet le coût des légumes une fois rendus sur les tablettes d’épicerie, montrent une fâcheuse tendance à la croissance rapide. Il devient très difficile d’allier nourriture saine et bas prix. Une réponse possible est l’auto-production. Tout le monde peut faire un bout de jardin et y planter quelques légumes afin d’améliorer son ordinaire pour pas cher.

Des chercheur-es de toutes nationalités investiguent ce domaine avec une précision croissante et un intérêt certain. La littérature sur le sujet est en croissance exponentielle. Les expériences alternatives naissent sur tous les continents. Quelques références pour vous faire une idée personnelle :

  • le film « Demain » qui recense plusieurs expériences alternatives dans tous les coins du globe
  • les jardins de façade de Drummondville, une bataille de plusieurs années contre la municipalité pour remplacer la « sacro-sainte » pelouse par des légumes, une vraie farce qu’en on y pense bien.
  • les jardins de la Grelinette, une expérience de culture maraichère à taille humaine
  • le mouvement planétaire des incroyables comestibles, évidemment pour aller vers l’autonomie alimentaire locale.
  • Un article dans la Presse +

À suivre …